Maurice Weiss interpelle le Président de la République

Maurice Weiss interpelle le Président de la République sur la santé.

Jeudi 24 janvier, le Président de la République Emmanuel Macron était en visite dans la Drôme où il a rencontré les présidents d’associations départementales de Maires et Présidents de communauté de communes de chacun des 12 départements d’Auvergne Rhône-Alpes.


Emmanuel Macron répond après avoir écouté les présidents d’associations départementales de chacun des 12 départements d’Auvergne Rhône-Alpes

Maurice Weiss, maire de Saint-Agrève et président de l’association des maires d’Ardèche, a pu lui exposer le problème des déserts médicaux en s’appuyant sur le cas concret de Saint-Agrève. Il a notamment évoqué la question de la réglementation qui empêche un médecin salarié d’hôpital d’intervenir en extérieur en tant que médecin correspondant SAMU. Le Président a exprimé son engagement pour que, dans la future Loi Santé, la santé fasse l’objet d’une approche territoriale, qu’il n’existe plus de cloisonnement, et qu’il soit remédié à cette impossibilité réglementaire. Ainsi, un médecin salarié d’hôpital pourra intervenir en extérieur en tant que médecin correspondant SAMU, ce qui permettra une moindre mobilisation des médecins de ville sur les urgences. Cela marquera une amélioration pour notre territoire… mais il nous faut encore attendre quelques semaines, voire quelques mois, pour que la future loi entre en vigueur. Olivier Dussopt, Secrétaire d’État et ardéchois, présent lors de la rencontre, sera un relai précieux pour que cette avancée se concrétise rapidement.

Maurice Weiss a également abordé la question de la mobilité et a rappelé au Président que l’Ardèche n’a pas de train voyageur, une seule route nationale et peu de transports collectifs. D’où l’obligation pour 84 % des Ardéchois d’utiliser leur voiture pour effectuer le trajet domicile travail, se faire soigner ou faire ses courses ! La limitation à 80 km/h n’est pas bien perçue, d’autant que les portions de routes dangereuses sont déjà limitées à 70 km/h. Et, bien sûr, l’augmentation conséquente des taxes sur le gasoil porterait une atteinte directe au pouvoir d’achat, d’où le déclenchement du mouvement des gilets jaunes après l’annonce initiale. Il reste bien sûr à trouver des solutions pour s’engager dans la transition écologique.


pendant le déjeuner avec Olivier Dussopt, Madame le Préfet de l’Ardèche et Monsieur le Préfet de la Drôme